«

»

Jan 18

L’abandon de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes est une capitulation du Président Macron

Le gouvernement a fini par trancher et a décidé d’abandonner le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Il cède aux zadistes et accomplit ainsi un déni de démocratie. C’est un coup bas pour nos territoires. Cet aveu de faiblesse face à une minorité constitue un échec retentissant pour le Président Macron. Le même qui promettait pendant la campagne présidentielle de respecter le référendum local, qui soutenait à une très large majorité le projet d’aéroport.

Ce projet a été validé par 179 décisions de justices et par la Commission européenne qui avait indiqué « qu’aucune infraction n’avait été constatée » et que les mesures de compensation étaient satisfaisantes.

 aeroport

Avec mon collègue Marc Joulaud, Député PPE au Parlement européen, nous déplorons les conséquences de ce choix pour la région Grand Ouest, interdite par Paris de se développer et de créer des emplois pour ses habitants. Alors que l’aéroport de Nantes est déjà saturé, que son réaménagement n’est pas garanti, ce renoncement va priver nos régions d’une meilleure connexion aux villes européennes.

Nous attendons à présent du gouvernement qu’il prenne ses responsabilités afin que la ZAD soit évacuée dans les meilleurs délais.