«

»

Mar 23

Brexit : l’Union européenne doit défendre ses pêcheurs !

J’ai organisé aujourd’hui au Parlement européen une table-ronde sur les conséquences du Brexit pour la pêche européenne. Des représentants du secteur ont exprimé leurs inquiétudes et présenté leurs propositions aux députés européens.

 

La pêche est un secteur qui sera particulièrement impacté par le Brexit. En effet, les navires européens pourraient se voir refuser l’accès aux eaux britanniques, dans lesquelles ils sont nombreux à travailler. Pour certaines flottes, la dépendance est supérieure à 50%, voire 65%.

15-01-29 Cdp inter-institutional negotiations-12

 

Dans le même temps, le Royaume-Uni exporte vers l’Union européenne environ 65% de ses produits de la pêche. Ces deux questions sont étroitement liées et il n’est pas question d’octroyer au Royaume-Uni un accès au marché européen sans droits de douanes pour ses produits de la pêche s’il ne permet pas l’accès à ses eaux aux navires européens. 

Les négociations sur le Brexit commenceront dès le déclenchement de l’article 50 du Traité de Lisbonne par Theresa May à la fin du mois de mars. Dans ces négociations difficiles, la pêche ne devra pas être une variable d’ajustement. Un ‘hard Brexit’ laisse envisager des conséquences socio-économiques dramatiques pour ce secteur. L’Union européenne doit défendre ses pêcheurs !