«

»

Mar 22

Coopération européenne sur les fonctions de garde-côtes : mon rapport adopté en commission de la pêche

 

Les députés de la commission de la pêche ont adopté ce matin mon rapport élargissant les compétences de l’Agence européenne de contrôle des pêches en matière de surveillance, d’immigration et de prévention des catastrophes en mer.

Je me félicite du vote de ce rapport car la coopération en matière de surveillance des côtes et d’échange d’information est primordial pour prévenir les catastrophes en mer. Il s’agit de renforcer les compétences de l’Agence européenne de contrôle des pêches afin d’améliorer ses capacités de coordination avec les autres autorités chargées de la surveillance maritime.

13-07-10 Cdp MFF in PECH-6 (2)

Aujourd’hui, 316 autorités exercent des fonctions de garde-côtes au niveau européen. Ces autorités doivent pouvoir partager rapidement et facilement l’information. L’objectif du rapport est de permettre aux trois agences européennes de soutenir conjointement les autorités nationales qui assument les fonctions de garde-côtes en leur fournissant de l’information, de l’équipement, de la formation et la coordination d’opérations pluridimensionnelles. Les agences pourront par exemple lancer des opérations de surveillance conjointes, notamment s’agissant de l’immigration aux frontières maritimes extérieures.

L’Europe doit être efficace. Les moyens d’action sont nationaux, mais la coordination ne peut être qu’européenne.